shutterstock_642319201.jpg

Avis de recherche : où sont passés le diesel et le sans plomb ?

Revenir aux catégories

A l’heure où les alertes canicules font les choux gras des bulletins télévisés, vous vous réjouissez de pouvoir compter sur votre fidèle alliée durant les trajets, à savoir la climatisation du véhicule. Encore faut-il que cette dernière ne manque pas à l’appel au moment du grand départ.

Petit tour d’horizon des contrôles élémentaires pour éviter le coup de chaud !

shutterstock_588111320.jpg

La révision régulière, le réflexe idéal pour éviter les mauvaises surprises

Faire contrôler régulièrement le bon fonctionnement de votre climatisation, c’est un conseil de bon sens qui peut vous sembler légèrement superflu quand tout va bien, mais il s’agit pourtant du conseil le plus important. Le négliger pourrait vous coûter cher en cas de pépin.

Chaque année, votre garage de confiance procèdera ainsi à un contrôle du circuit et à son nettoyage grâce à un traitement traitement anti-bactériens. Il changera également le filtre d’habitacle, nous y reviendrons rapidement.

Une année sur deux, outre le nettoyage, une recharge en gaz sera nécessaire, de même qu’il faudra procéder au remplacement du filtre d’habitacle.

Le filtre d’habitacle, l’allié santé pour faire durer la clim’

L’utilité première du filtre d’habitacle est d’assurer une bonne qualité de l’air aux occupants du véhicule. En effet, ce dernier, situé en amont du système de ventilation, est un rempart idéal contre tous les agents allergènes susceptibles de polluer l’intérieur de votre automobile. De fait, la climatisation est ainsi libérée de toutes ces particules. Attention toutefois à nettoyer votre filtre régulièrement afin qu’il ne soit pas trop encombré.

Idéalement, il vous faudrait le changer tous les ans, ou dès que 15 000 km ont été effectués. Un filtre trop encombré aurait pour conséquence de ne pas assurer sa mission première, fragilisant votre climatisation et polluant votre air intérieur.

Un filtre d’habitacle peut également être pourvu d’une couche de charbon actif pour stopper les odeurs en plus des particules, demandez conseil à votre professionnel habituel.

L’écoute de votre véhicule, une étape à ne pas négliger

Révisions régulières, filtre en bon état : ces conseils sont majeurs pour préserver votre climatisation. Il ne faut cependant pas négliger les essentiels : un bon conducteur est un conducteur qui est à l’écoute de sa voiture. Pour la clim’, c’est la même chose. L’analyse de signaux faibles peut vous sauver de la panne sèche.

Si vous ne recevez pas suffisamment d’air frais, vous penserez naturellement à vous tourner vers votre professionnel de confiance.

N’oubliez pas non plus de le faire si vous entendez un bruit métallique quand la climatisation fonctionne. Le compresseur est probablement en souffrance.

Enfin, si de la buée se forme sur le pare-brise, c’est votre déshydrateur qui vous joue sûrement un mauvais tour. Ne perdez pas alors pas de temps, et foncez (à vitesse raisonnable !) chez votre réparateur.

Vous savez maintenant tout ou presque sur la clim’ : frais, feu, partez ! Bonne route !

Consultez nos autres conseils d’experts

Capture d’écran 2019-04-12 à 16.10.07.png

Trouvez votre revendeur grâce à notre carte interactive

Cliquez ici