conseil_limitation_vitesse.jpg

Limitation de vitesse sur les routes : restez sur vos gardes !

Revenir aux catégories

On ne sait pas encore si un automobiliste averti en vaut deux, mais ce qui est certain, c’est qu’il vous faudra tous être très vigilants si vous empruntez les routes françaises dans les prochains mois.

En effet, nombre d’entre vous roulent en France quotidiennement ou s’y rendent pendant les vacances. Il va falloir songer à modifier certaines habitudes de circulation.
Petit pense-bête à l’adresse des automobilistes.

Dès juillet, décélérez !

A partir du 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée sur les routes dites « secondaires » sera réduite de 90 à 80 km par heure, les routes concernées étant à double-sens, sans séparateur central. Pour le dire plus simplement, les voies visées constituent l’essentiel du réseau routier extra-urbain, à l’exception des voies rapides et des autoroutes.

Pour les plus réfractaires d’entre vous qui souhaiteraient continuer à appliquer les anciennes réglementations, il vous en coûtera une amende de 68 euros pour un excès de vitesse de moins de 20 km/h, 135 euros pour un dépassement inférieur à 50 km/h et 1500 euros s’il est supérieur.
Gare aux chauffards !

En jeu, des vies à sauver et un environnement à préserver

Cette mesure est très contestée par une majorité de Français. 74 % des personnes interrogées par l’Institut BVA (Mai 2017) se disent défavorables à l’abaissement de la vitesse, les plus mécontents d’entre eux se concentrant dans les zones les moins urbanisées.

Le gouvernement français estime que cette limitation de vitesse pourrait sauver entre 350 et 400 vies par an, alors que la mortalité routière s’est aggravée entre 2013 et 2016. A l’inverse, les détracteurs s’appuient sur des expérimentations passées pour montrer l’inefficacité d’une telle initiative.

Face à ces critiques, l’ADEME apporte des éclairages d’un type nouveau.
Rouler à 80 km/h au lieu de 90, c’est permettre une baisse d’émission de polluants allant jusqu’à 30 % tout en réalisant une économie de carburant de 120 euros par an en moyenne.
Préserver l’environnement sans se ruiner, pourquoi pas vous ?

Enfin, sachez que sur un trajet de 40 km réalisé en 30 minutes, ce sont seulement 3 minutes de temps supplémentaire passé sur le bitume en roulant à 80 km/h.
Rien ne sert de courir ou de rouler vite, il faut partir à point.
Bonne route dans l’Hexagone !

Consultez nos autres conseils d’experts

Capture d’écran 2019-04-12 à 16.10.07.png

Trouvez votre revendeur grâce à notre carte interactive

Cliquez ici